Alphone Tellier a témoigné et raconté la journée du 5 septembre pour le tournage du film "Les Grandes Batailles du passé, 1914, La Marne" de Henri de Turenne et Daniel Costelle.

Extrait du film

Henri Bury 276 RI

Pour voir son carnet de guerre Clic sur la photo

Le témoignage du Caporal Henri Bury de la 19 me Compagnie du 276 RI

Henri Bury est né à Mitry en 1885. Marié Père d’une fille il est rappelé au 2765 RI et est affecté à la 19 Cie du 276 RI, Compagnie de Charles Péguy. Caporal il dirige une scoude lors de la bataille de la Marne

Son témoignage de la journée du 5 septembre 1914: Son témoignage de la journée du 5 septembre 1914:

"Samedi 5 septembre: Nous partons de Vémars vers 8H. Passons par Moussy, Villeneuve, Thieux où nous tournons à droite pour remonter vers Nantouillet, nous devons parait-il cantonner à Plessis l'Evêque; arrivé tout près de là, le campement était déjà parti et nous nous apprêtant à faire la grande halte, mais étant mal éclairé nous tombons dans une embuscade où l'artillerie boche nous tire dessus à 800 mètres. Alors va commencer une des grandes batailles, nous plaçons par ligne de section par 4 et nous avançons doucement sous les obus. Vers 3 heures l'ordre nous arrive d'avancer vers la ligne de feu et vivement nous traversons la route et voici dans une descente où les boches nous fusillent comme ils veulent car eux sont bien retranchés et nous attendent. Un peu avant la nuit les officiers, le capitaine et 2 lieutenants ayant été tués quelqu'un cri "sauve qui peut". Alors les balles qui jusque là n'vaient pas fait beaucoup de victimes commencent le ravage dans nos rangs qui s'éclaicissent vite car nous sommes pris entre un feu intence de face et d'angle. Là tombe beaucoup de camarades, entre autre le cuisinier Pariot frappé à mort au moment de descendre la berge du fossé de la route. Billard , Deynard, Eynie sont blessés légèrement. Je reste là jusqu'à la nuit avec les autres copains non blessés et ramenons les copains blessés en arrière les laissant aux soins des infirmiers..." 

Il va continuer les combats poursuivants les allemands avec son régiment.

Il participe aux combats de Soissons, Crouy en janvier 1915,

Puis à l’automne 1915 bataille d’Artois où il est blessé à Souchez.

En 1916 Pontavert et le Bois aux Buttes où il est de nouveau blessé.

En 1917 combats  sous Verdun et est de nouveau blessé sous Douaumont en juillet 1917.

 

Il finira la guerre  avec le grade d’adjudant et sera démobilisé le 15 mars 1919.

 

Croix de guerre, cité deux fois :

"Cité à l'ordre du Régimentn°68 du 1er octobre 1915. A courageusement enlevé sa demi-section à l'assaut des tranchées allemandes".

"Cité à l'ordre de la Division, le 10 mars 1916, n° 98. Sous-officier énergique, a par son attitude, réussi avec ses hommes à contenir une violente attaque ennemie. Déjà cité au régiment."

Médaille militaire en 1932.

Décédé en 1971.

Tous les ans participait aux cérémonies de Villeroy

Témoignage de Victor Boudon du 276 RI, auteur du livre "Mon Lieutenant Charles Péguy ed. Albin Michel. Document RTBF

Soldat en position La Marne
Après la bataille

Le  message du commandant Bonnet du 5 eme bataillon du 276 RI ardressé au lieuteant colonnel Lejeune en dit long sur la situation du 5 au soir:

message cdt Bonnet  le 05_09_1914 au soir